• defimaginepro

Interview de l’association Lulu et les P’tites Bouilles qui se bat contre le cancer des enfants




Aujourd'hui, nous souhaitons vous partager une interview de la merveilleuse association Lulu et les P’tites Bouilles de Lunes qui lutte contre les cancers pédiatriques depuis maintenant quatre ans. Cette maladie touche malheureusement 1 enfant de moins de 15 ans sur 440. Le message de l’association est donc simple : « Courir pour ceux qui ne peuvent pas, courir pour la recherche, courir pour la guérison… surtout courir contre cette maladie. On le peut tous et tous ensemble, soyons les porteurs d’un rêve fou : venir à bout du cancer pour tous les enfants ! »

Quelle cause défendez-vous au sein de cette association et pourquoi avoir choisi celle-ci en particulier ?

« Nous avons créé Lulu et les P’tites Bouilles de Lune en 2016. C’est une association de lutte contre les cancers pédiatriques qui poursuit 2 objectifs principaux :

* Soutenir la recherche médicale, notamment le service du Docteur Delattre de l’Institut Curie et de l’INSERM (Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale) pour leurs travaux sur les sarcomes pédiatriques.

* Développer des actions au profit des enfants malades (sorties, spectacles à l'hôpital) et de leurs proches afin de leur apporter un soutien et d’améliorer leur quotidien. »

Comment avez-vous eu l'idée de créer cette association et qu’est-ce que cela vous apporte ?

« Nous avons créé cette association suite au décès de mon fils Lucas des suites d’un cancer rare, le sarcome d’Ewing. Il avait 14 ans. Pourquoi cette association ? Certainement pour donner du sens à l’insensé mais aussi transmettre le message de vie de Lucas et poursuivre, à notre manière, avec nos moyens, le combat qu’il a mené contre cette maladie.

Nous avons pu constater que, trop souvent, le cancer isole. Lucas et nous-mêmes, avons eu cette chance inouïe d’être entourés. Un véritable écrin de bienveillance, de soutien s’est formé autour de nous. Cela a rendu l’insoutenable simplement soutenable et a permis à Lucas de maintenir une forme de « normalité » dans sa vie d’adolescent qui n’allait plus au collège.

Aujourd’hui, durant la maladie, trop d’enfants n’ont plus leur vie d’enfant. De nombreux parents se retrouvent dans des situations financières et sociales précaires. Certaines familles sont déracinées et perdent leurs repères. La fatigue, le découragement, l’incompréhension, la tristesse, la colère (et nous en passons tant la palette émotionnelle est large) rendent ce quotidien encore plus lourd qu’il ne l’est. Ainsi, la maladie produit une onde de choc aux multiples incidences dont l’isolement. Il est ainsi primordial pour nous de leur apporter un soutien notamment moral qui peut tout changer. Aujourd’hui, je peux dire que cette association me donne une force incroyable. Cela n’a pas toujours été évident, surtout au début. Etre confronté à la maladie d’autres enfants me renvoyait à des souvenirs difficiles. Puis c’est devenu une évidence. »

Quelle est la chose qui vous a le plus marqué dans votre parcours ?

« De nombreuses. Le sourire et la joie de nos P'tites Bouilles quand nous les avons emmenés à la mer, quand ils ont fait des baptêmes de parapente ou simplement quand ils sont ensemble. Un autre moment marquant est le décès de Joséphine. C’était une ado exceptionnelle qui encore aujourd’hui tout comme Lucas nous donne le courage de nous battre. »

Que préférez-vous dans votre quotidien associatif ?

« Les rencontres qu’elles provoquent ! »

Que trouvez-vous le plus beau dans votre association ?

« Nos P’tites Bouilles et l’énergie qu’elles nous donnent ainsi qu’aux Bénéloves qui agissent avec nous. »

Pour vous, qu’est-ce que l’engagement ?

« L’engagement c’est partager des valeurs autour d’un projet commun, c’est dire à l’autre qu’il peut compter sur nous. Et pour cela, on met notre énergie dans quelque chose qui nous motive et que l’on a envie de défendre. Peu importe la cause, il faut choisir celle qui nous parait juste.

« Même pas peur car nous sommes unis, ensemble, nous osons, nous nous battons, pour Lui, pour Eux » »

Comment peut-on aider votre association particulièrement au cours de cette période difficile mais aussi tout au long de l'année ?

« En développant de manière autonome des actions de récoltes de fonds pour nous aider à poursuivre nos objectifs. »

Quels conseils donneriez-vous à des jeunes qui hésitent à s’engager ou ne savent pas comment s’y prendre ?

« Il faut oser, ne pas avoir peur. Faire même un petit peu est mieux que ne rien faire. Cela apporte beaucoup, c’est vraiment du donnant-donnant. On en sort grandi et plus fort. »

Merci encore à l’association pour cette interview forte et émouvante. Voici leur site si vous souhaitez davantage vous renseigner sur l’association : https://luluetlpbl.com/ Si vous souhaitez faire un don : https://luluetlpbl.com/faites-un-don/ Interview d’Anaïs


303 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout